Qu’est-ce que la vidéosurveillance IP (Internet Protocol) ?

La vidéosurveillance IP est un système permettant de visualiser et d’enregistrer des images vidéo via un réseau informatique.

Ce type de système peut être installé aussi bien chez un particulier que chez un professionnel et à l’intérieur comme à l’extérieur d’une habitation.

 Comment ça fonctionne ?

Contrairement à un système de vidéosurveillance analogique, la vidéosurveillance IP utilise le réseau informatique plutôt qu’un système de câblage type coaxial pour transmettre les données et informations.

Un système de vidéosurveillance IP est composé de plusieurs éléments essentiels :

Caméras IP, qui permettront de filmer la zone souhaitée, en qualité IP.

  • Un NVR, pour enregistrer les images prises par vos caméras. Le NVR permet également de paramétrer vos préférences d’enregistrement.
  • Câbles Ethernet, qui relieront les caméras à votre Box Internet ou au switch POE afin de les alimenter en électricité et transmettre le signal vidéo.
  • Un écran, qui permet de visionner les images. Vous aurez également besoin d’un câble VGA ou HDMI si vous désirez relier votre enregistreur à un écran.
  • Une box Internet pour visionner vos images à distance, de n’importe où dans le monde, sur ordinateur et smartphones. Vous aurez également besoin d’un câble Ethernet pour relier votre enregistreur à votre box internet.

 Combien coûte la vidéosurveillance IP ?

Lors de l’installation d’un système de vidéosurveillance IP se sont les caméras IP qui coûtent le plus cher, suivi ensuite du coup de l’installation du système.

Les prix débutent à 300€ pour un système de vidéosurveillance IP avec 1 à 2 caméras IP et montent jusqu’à plus de 5000€ pour un système de plus de 15 caméras IP.

Ce qu’il faut savoir avant d’installer un système de vidéosurveillance IP

L’installation d’un système de vidéosurveillance doit faire l’objet de:

  • une déclaration du comité d’entreprise ou de l’administration
  • une demande préfectorale si la caméra filme une portion de voie publique
  • une déclaration à la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) dans la mesure où la vidéosurveillance sur IP implique le traitement de données informatiques.
  • un affichage informatif à destination des salariés (et éventuellement des visiteurs et/ou clients), précisant notamment leurs droits.

Si le dispositif de vidéosurveillance répond à un objectif de sécurité et de lutte contre le vol, il ne doit pas être utilisé pour surveiller les employés de manière continue et permanente. La durée de conservation des vidéos est limitée à un mois.

Si vous souhaitez avoir des conseils ou des informations sur nos systèmes de surveillance n’hésitez pas à nous contacter.

Menu